Coverbal/non verbal

Dans la communication en Langue des signes (sign language), de nombreuses informations non verbales accompagnent l’utilisation du langage Oral vs. écrit. Constituant une partie indissociable de la communication, ces informations sont dites coverbales. Ainsi, la parole se situe dans un contexte comprenant des entités diverses qui définissent l’univers du discours dans la situation immédiate (interlocuteurs, autres entités, espace-temps…) et elle est accompagnée d’informations corporelles (attitude, positions et mouvements du corps…), faciales (expression d’émotions, regard…) et gestuelles (pointages, manipulation d’entités…) qui sont fondamentales pour l’interprétation des énoncés. Les recherches actuelles sur les gestes coverbaux montrent que leur utilisation serait partiellement liée aux propriétés spécifiques des langues.

Concernant les Langue des signes (sign language), dont les éléments verbaux relèvent de la modalité visuo-gestuelle et s’apparentent très souvent, en termes formels, aux éléments co-/non verbaux de la communication en langue vocale (direction du regard, mimiques faciales, postures corporelles, paramètres manuels), la question de la présence et de la nature du co-/non verbal reste entière.

Contenu validé par le Groupe de Travail 4 (multimodalité et modalité visuo-gestuelle)