GP 4 – Questions juridiques

 
 

Une première partie du travail a été faite avec les précédents consortiums de linguistique. A la date d’aujourd’hui nous sommes conscients de nos limites et de la nécessité de constituer un réseau de réflexion plus vaste. Ainsi, c’est un groupe qui se constituera à moyen terme, il nécessite une association avec des experts juridiques, une ouverture sur d’autres consortiums et une concertation avec Huma-Num.